05/03/2006

Le coin des petites histoires !!!

Le coins

des petitis histoires

 

 

C'est une histoire vécue par une soeur qui nous montre combien le Seigneur nous aime et combien il prend soin de nous alors que l'on se croit seul sans aucun soutien dans nos épreuves, nos difficultés, lorsque nous avons peur.

j'ai souhaité mettre ce poéme car il nous donne de l'espoir, il nous montre combien le Seigneur est bon, combien il est fidéle,il ne nous abandonne pas.. 

Des pas dans le sable 

Une nuit, je fis un rêve :

Je marchais sur la plage avec mon Seigneur.

Sur le ciel noir des épisodes de ma vie furent projetés,

Comme sur un immense écran.

Et sur le sable je voyais à chaque fois deux traces de pas :

Les miens, et celles de mon Seigneur.

 

Après la dernière scène de ma vie, je me retournai.

Je fus surprise de voir par endroits

Les traces d'une seule personne.

Je me rendis compte

Que je traversais alors les moments les plus difficiles

Et les plus tristes de ma vie.

 

Inquiète je demandai au Seigneur :

« Le jour où j'ai décidé de te suivre

Tu m'as dit que tu marcherais toujours avec moi.

Mais je découvre maintenant

Qu'aux pires moments de ma vie

Il n’y a les empreintes que d'une seule personne.

Pourquoi m'as-tu abandonnée

Lorsque j'avais le plus besoin de toi ? »

 

Il me répondit :

« Mon enfant chéri, je t'aime

et je ne t'abandonnerai jamais, jamais, jamais,

Surtout pas lorsque tu passes par l'épreuve.

Là où une seule personne a marqué le sable de ses pas,

C'était moi qui te portais. »

 

Ce poème a été composé par Margaret Fishback Powers, une jeune femme qui cherchait à être guidée par le Seigneur aux carrefours de sa vie. Celle çi fut marquée par la joie et la tristesse, par des remises en question et des clins d’œil inattendus du Seigneur.

La création du poème, l’épreuve et la découverte stupéfiante qu’il évoque vont de pair avec une vie pleine de défis, d’adversité et de joie. Le résultat est une inoubliable offrande du cœur et de l’âme, qui insuffle un grand renouveau spirituel et affectif.

Ce poème fut écrit, perdu, puis retrouvé un peu partout dans le monde : il a été reproduit sur des cadres, des cartes, des calendriers, des posters…merçi pour ce poéme et l'encouragement qu'il nous donne.

 

[Source : "Des pas dans le sable", Editions ebv/Empreinte Temps Présent, Paris, 1999

 

 

Ce n'est pas un fardeau,

c'est mon frère !

 

Sur un sentier raide et pierreux
j' ai rencontré une petite fille
qui portait sur son dos
son jeune frère.

Mon enfant, lui ai-je dit,
tu portes un lourd fardeau.
Elle me regarde et dit:
Ce n'est pas un fardeau,
monsieur, c'est mon frère.

je restais interdit.
Le mot de cette enfant courageuse
s'est gravé dans mon coeur.

Et quand la peine des hommes m'accable
et que tout le courage me quitte,

le mot de l'enfant me rapelle:
Ce n' est pas un fardeau que tu portes,
c' est ton frère...

 

Auteur inconnu

 

 

Dieu les regardait

 

Un homme avait l’intention de voler des légumes dans un jardin situé sur le bord de la route.

Ayant pris avec lui sa petite fille, il l’installa sur un mur, en lui recommandant de l’avertir si quelqu’un venait.

Au bout d’un moment, levant la tête, il demanda:

{ Jeannette , il ne vient personne?

– Personne papa!

–As tu bien regardé des deux côtés de la route?

– Oui papa!

– Et derrière toi dans le champs?

– Oui,..... mais ......

— Mais quoi?

– Il y a un endroit où je n’ose pas regarder.

 – Où? Je t’ai dit de regarder partout!

 – Là-haut, au ciel, papa; est-ce que Dieu ne nous voit pas?}

La conscience de cet homme fut si frappée qu’il s’arrêta.

Il réfléchit un instant, descendit la petite de dessus le mur et rentra chez lui en laissant les légumes dans le jardin.

Cet homme avait oublié que le Dieu vivant et vrai voit tout et connaît tout.

On ne peut rien lui cacher.

L’enfant a rendu un grand service à son papa en le lui rappelant.

Et le père a eu raison d’être saisi d’une crainte respectueuse de Dieu, car la Bible déclare:

{ La crainte de l’Eternel est le commencement de la sagesse.} (Proverbes 9.10)

Le regard de Dieu est insoutenable pour une mauvaise conscience.

Or, que nous le voulions ou non, il est là constamment dirigé sur nous, prenant connaissance de notre conduite.

Il n’y a qu’une manière de le supporter: vivre en faisant la volonté de Dieu.

Amen


Pasteur Aime Serge OTTATAUD

Ig.Agronome ex Volontaire

des Nations Unies.

BP13702 lome TOGO

 

Téléphone d'urgence  (Provenant de chrétien joyeux)

Quand vous êtes en dificulté,

appelez Ps 16 , Jn 14 : 1-4 , Hé 7 : 25

Quand vous êtes las , tristes ou chagrinés ,

 appelez Ps 6:27 ; 40; 55 , Mt 11 : 28-30 , Jn 14 : 1-4 ,

 Rm 8 : 31-39 , Hé 12 : 6-13

Quand vous êtes malades ou souffrants ,

appelez Ps 32 : 91 , Rm 5 : 3-8 , 2Co 12 : 9-10

Quand vous avez peur ,

 appelez Ps 4 , Mc 4 : 35-41 , Hé 13 : 5-8 , 1 Jean 4 : 15-19

Quand vous êtes tentés de retomber dans le péché ,

 appelez Ps 6 ; 51; Mt 26 : 33-35 , 69-75 , Jn 21 : 15-22

Quand vous vous sentez reconnaissants ,

appelez Ps 84 ; 92 , 100 , 103

Quand vous vous sentez exposés à la tentation ,

appelez Ps 1 ; 73 , Jc 1 : 12 , 2Pi 2 : 9

Quand vous êtes dans l'adversité ,

appelez Mt 10 : 16-39

Quand vous avez des problèmes avec l'amitié ,

appelez Jn 15 : 12 , 17

Quand vous avez des problèmes avec la lecture de la bible , appelez Jn 5 : 39 , Mt 24 : 35

Quand vous êtes en colère ,

appelez Mt 5 : 22-24

Quand vous avez besoin de compassion ,

appelez Lu 10 : 30-37

Quand vous êtes tentés par la médisance ,

appelez Mt 15 : 11 , 17 , 20

Quand vous avez des problèmes avec les critiques ,

appelez Mt 7 : 1-5

Quand vous avez des doutes ,

 appelez Jn 20 : 24-29

Quand vous avez des problèmes avec la droiture ,

appelez Mt 5 : 20 , Jn 3 : 13-21

Quand vous avez des problèmes avec vos ennemis ,

appelez Mt 5 : 10 , 43-48

Quand vous avez des problèmes avec l'extravagance ,

appelez Lu 12 : 16-31

Quand vous avez des problèmes avec l'amour fraternel ,

appelez Jn 13 : 34-35

Quand vous avez des problèmes avec la haine ,

appelez Mt 5 : 43-48

Quand vous avez des problèmes avec l'honnêteté ,

appelez Luc 19 : 11-26

Si vous avez des problèmes avec l'honneur dû aux parents , appelez Mt 15 : 4, Mc 10 : 19

Si vous êtes intempérant,

appelez Luc 21 : 34-37

Si vous avez des problèmes avec le mariage,

 appelez Mc 10 : 2-12

Si vos avez des crainte au sujet de la mort,

appelez Luc 16 : 19-31, Jn : 25, 26

Si vous avez des problèmes avec le pardon,

appelez Mt 18 : 21-35, Mc 11 : 25, 26

Quand vous avez des problèmes avec le péché et que vous voulez en être délivré,

appelez Jn 8 : 24, 34-36

Quand vous avez des problèmes avec la prière ,

 appelez Luc 11 : 1-13

Si vous avez des problèmes avec les serments,

appelez Mt 5 : 33-37

Si vous voulez savoir ce qu'est la sincérité,

appelez Mt 7 : 15-27

Si vous avez des problèmes avec la tromperie,

appelez Mt 23 : 27, 28

Si vous avez des problèmes avec la vanité ,

appelez Luc 18 : 9-14

Si vous avez l'esprit de vengeance,

appelez Mt 5 : 43-48

Pour savoir ce qu'est la vérité,

appelez Jn 14 : 6

Les numéros d'urgence peuvent être signalés directement .

 L'assistance d'une téléphoniste n'est pas nécessaire .

Toutes les lignes pour appeler au ciel sont ouvertes 24/24 heures .

Ces numéros d'urgence sont là pour nourrir votre foi et pour détruire tous vos doutes.

 

 

Père et fils.

 

Chaque Dimanche après-midi, après le service du matin à leur église, le Pasteur ainsi que son fiston de 11 ans, avaient l'habitude d'aller en ville et de distribuer des pamphlets sur les Évangiles.

Ce dimanche après-midi en particulier, alors que l'heure arrivait pour le Pasteur et son fiston, d'aller dans les rues avec leurs pamphlets, il faisait très froid, et la pluie tombait à torrent.

Le garçon s'emmitoufla dans ses vêtements les plus chauds puis dit:

 "OK papa, je suis prêt!"

Son papa Pasteur demanda: "Mais prêt pour quoi?"

"Papa il est l'heure de ramasser nos pamphlets et de partir…"

Papa dit: "Fiston, il fait très froid dehors, et la pluie tombe très fort."

Le garçon lança à son père un regard surpris en lui demandant: "Oui, mais papa, les gens ne risquent-ils pas d'aller en enfer même s'il pleut?"

Papa répondit: "Fiston, je ne sors pas sous ce temps."

D'un air consterné le fils demanda: "Papa, est-ce que je peux quand même y aller moi… s'il te plaît papa?"

Son père hésita un instant, puis lui dit: "Fiston, tu peux y aller. Voici les pamphlets; sois très prudent mon fils!!!"

"Merci papa!!!", et avec cela, il partit sous la pluie.

 Ce jeune de 11 ans parcoura les rues de la ville de porte en porte, et donna à tous ceux qu'il rencontrait sur la rue, un pamphlet d'Évangile.

 Après 2 heures de marche sous la pluie, il était trempé jusqu'aux os; il en était à son TOUT DERNIER PAMPHLET.

Il s'arrêta à un coin de rue, et regarda afin de voir s'il ne trouverait pas personne à qui il pourrait donner ce pamphlet, mais les rues étaient totalement désertes.

 Puis il se tourna vers la première maison qu'il vit, commença à marcher sur le trottoir vers la porte d'entrée et sonna.

 Mais personne ne répondait. Il sonna à nouveau et toujours personne ne répondait.

 Il attendit mais personne ne venait répondre. Finalement ce jeune soldat de 11 ans se retourna et se mit à s'éloigner lorsque soudain quelque chose l'en empêcha.

Alors il retourna à la porte, sonna et frappa très fort sur la porte avec son poing. Il attendit, il y avait quelque chose qui le retenait là sur le pas de la maison.

Il sonna de nouveau avec insistance, puis cette fois la porte s'ouvrit tout doucement. Là se tenait une dame âgée qui avait l'air très triste.

 Elle demanda doucement: "Que puis-je faire pour vous jeune homme?"

Avec des yeux radieux et un sourire qui illumina son monde, le jeune garçon dit:

"Madame, je suis désolé si je vous ai dérangé, mais je voulais juste vous dire que JÉSUS VOUS AIME VRAIMENT,

Et je suis venu vous donner mon tout dernier pamphlet qui vous dira tout sur Jésus et Son grand AMOUR pour vous."

En disant cela, il lui donna son dernier pamphlet, se retourna et partit. Elle l'interpella alors qu'il quittait, "Merci jeune homme, et que Dieu te bénisse!"

Toujours est-il que le dimanche matin suivant à l'église, Pasteur papa était à la chaire, et comme le service débutait, il demanda:

 "Y aurait-il quelqu'un qui aurait un témoignage ou quelque chose à partager?"

Lentement, dans la rangée arrière de l'église, une dame âgée, se leva.

Comme elle commença à parler, une merveilleuse lumière se dégagea de son visage, et elle dit:

 "Aucun d'entre vous dans cette église ne me connaît. Je ne suis jamais venue ici avant.

 Voyez-vous, avant dimanche dernier, je n'étais pas une chrétienne. Mon époux est mort il y a bien longtemps, me laissant complètement seule dans ce monde.

Dimanche dernier, était une journée particulièrement froide et pluvieuse, et c'était encore pire dans mon coeur.

 Alors que j'arrivais au bout de mon rouleau, je n'avais plus aucune raison, espoir ou même désir de vivre.

Alors j'ai pris une corde et une chaise et je me suis mise à monter les escaliers qui mènent vers le grenier de ma maison.

J'ai pris le temps d'attacher la corde bien solidement à une poutre du plafond, puis me suis mise debout sur la chaise et ai mis l'autre bout de la corde autour de mon cou.

Debout sur cette chaise, j'étais si seule, avec le coeur si brisé, j'allais sauter lorsque tout à coup, une sonnerie retentit de ma porte en bas, me fit sursauter.

Je me suis dit: "Je vais attendre une minute, et qui que ce soit, cette personne va s'en aller…!"

Mais la sonnerie semblait de plus en plus forte et persistante.

Puis la personne qui sonnait commença à frapper très fort à la porte.

Encore une fois je me suis dit: "Mais qui est-ce que ça peut être? Jamais personne ne sonne à ma porte ou vient me voir!!!"

Alors j'ai délié la corde de mon cou, et je me suis dirigée vers la porte avant. Durant ce temps, la sonnerie sonnait de plus en plus fort.

Lorsque j'ai ouvert la porte, j'en croyais à peine mes yeux…

Là sur mon porche, il y avait le garçon le plus radieux et angélique que je n'avais jamais vu de toute ma vie.

Son SOURIRE, oh, je ne pourrai jamais vous le décrire!!!.

Et les Paroles qui sortirent de sa bouche, ont fait que mon coeur qui ne vivait plus, SAUTA DE JOIE.

Alors qu'il me disait avec sa voix de chérubin, "Madame, je suis juste venu vous dire que JÉSUS VOUS AIME VRAIMENT."

Puis il me donna ce dépliant de l'évangile, que je tiens dans ma main.

Et comme le petit ange disparaissait au dehors, dans le froid et la pluie, je fermai ma porte et j'ai lu tranquillement chaque mot de ce tract.

 Puis je suis allée dans mon grenier, chercher ma corde et ma chaise. Je n'en aurai plus besoin désormais.

 Vous voyez, je suis maintenant une enfant du Roi, heureuse, et puisque l'adresse de votre église était sur le tract, je suis venue pour dire en personne:

MERCI PETIT ANGE DE DIEU, QUI M'EST VENU JUSTE AU BON MOMENT, ET EN FAISANT CELA, A SAUVÉ MON ÂME D'UNE ÉTERNITÉ EN ENFER."

Il ne resta pas un oeil sec dans toute l'église. et comme les cris de Louange et Honneur au Roi résonnaient de l'église,

 Pasteur papa descendit de sa chaire, vers les premiers bancs, ou était assis le petit Ange; il le prit dans ses bras et fut incontrôlablement pris d'émotion.

 Il est probable qu'aucune église n'eut un moment aussi glorieux. ET probablement que l'univers n'a pas vu de papa aussi rempli d'amour et d'honneur pour son fils,

SAUF UN… ce PÈRE a aussi permis à son fils de venir dans un MONDE TÉNÉBREUX & FROID pour aider les perdus.

 Il accueillit le retour de Son Fils avec une joie qui ne se décrit pas, et comme tout le Ciel Cria Louanges et Honneur au Roi, le PÈRE assit son FILS BIEN AIMÉ sur le Trône, au-dessus de toutes  les puissances et principautés… et de tous les noms qui sont donnés. (auteur inconnu)

 

Il se peut qu'il y ait QUELQU'UN qui lit ceci et qui passe une période noire et froide, seul et sans espoir dans son âme.

Vous pouvez être un chrétien, car notre vie n'est pas sans problème, OU vous ne connaissez peut-être pas encore LE ROI.

 Quelque soit votre situation, quelque soit le problème ou vous vous trouviez, peu importe à quel point cela vous semble ténébreux et sans issue, je voulais juste vous dire que

JÉSUS VOUS AIME VRAIMENT, et tous les espoirs sont permis.

 

Car Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné son fils unique afin que quiconque croit en Lui ait la vie éternelle et qu'il ne meurt pas!!! (Jean 3:16)

 


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone

17:25 Écrit par Gloire | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

merci moi aussi je suis très émue par ce témoignage. Merci

Écrit par : scrapoonette95 | 13/02/2011

merci moi aussi je suis très émue par ce témoignage. Merci

Écrit par : scrapoonette95 | 13/02/2011

Les commentaires sont fermés.